Allez, c’est ici que vont donc commencer ces autres récits que je vous évoquais .

Le premier dont je vais vous parler porte le titre, étrange, et délibérément énigmatique, de L’Épouse à somme nulle. Toute l’histoire, dans ses grandes lignes, m’est venue en rêve, une nuit de mars ou avril 2013. Je suis coutumier du fait, et je ne suis sans doute pas le seul.

Toujours est-il qu’en me réveillant le lendemain matin, j’avais le début, le milieu et la fin. Et le titre. Autrement dit, il ne me restait plus qu’à me mettre au travail.

Deux ans plus tard, l’histoire s’est considérablement étoffée. il y est question d’un jeune homme, un Français qui, au début des années 80, fait ses études aux États-Unis. Tout démarre par une virée entre amis au début de septembre 1981, sur les rives du Green Lake, dans le Michigan. Ils sont cinq, notre héros, trois jeunes Américains et une magnifique jeune Américaine, Molly. Dont notre petit Français est, bien sûr, secrètement amoureux.

greenlake-aerial

Green Lake, où tout commence…

Au cours de leur séjour sur le Green Lake, un incident va se produire qui va bouleverser leurs existences à tous, et qui va lancer certains d’entre eux dans une fuite éperdue, d’autres dans une course-poursuite effrénée.

Qui verra notre héros parcourir le globe, enfin, une partie, tout du moins, jusqu’à ce que l’aventure se termine plus tard, beaucoup plus tard, en 2025 sur les flancs des Carpates.

carpathian_mountains_romania-t2

Là où rôde la Fata padurii, et où tout se terminera…

En règle générale, je ne peux pas commencer à écrire une de mes histoires avant de lui avoir composé une playlist aussi complète que possible. Pour l’instant, celle de L’Épouse comprend vingt-cinq morceaux et dure 2 H 40. Assez pour que je puisse m’atteler à la rédaction. Tout en travaillant sur autre chose, dont je vous parlerai une autre fois, je sais maintenant que je ne vais pas tarder à attaquer l’écriture de cette histoire si curieuse. Un peu horrible, et désespérément romantique aussi.

Je me servirai de la playlist en question — qui va de Hall & Oates à Górecki en passant par Caleb, Aes Dana, Phobium, ou encore Tricky, Zero 7 et même la bande originale de Predator 2, d’Alan Silvestri — pour vous livrer ce récit, chapitre par chapitre, et vous entraîner à la suite de notre héros et de Molly depuis le Michigan reaganien jusqu’à une Roumanie dans un futur bien proche et sans doute très différent de ce qu’il sera dans notre réalité.

Alors, qui est L’Épouse à somme nulle ? Molly ? Une autre ? Rendez-vous bientôt pour vous en dire plus, avec une introduction intitulée, tout simplement, Générique…