L'Œil de Saphir et autres contes

Des mondes à conquérir, ou à reconquérir

Le Roi de soufre — un peu d’ambiance

Comme je l’annonçais précédemment, ceux d’entre-vous qui ont lu La Fiancée noire vont pouvoir retrouver ladite “fiancée” et ses malheureux soupirants dans la suite de leurs aventures, Le Roi de soufre — Révolution.

Le contexte de ce tome est relativement simple, puisque tout se passera à Kiev, essentiellement de novembre 2013, début des manifestations sur Maïdan, la Place de l’Indépendance, à mars 2014, quand l’armée de la Fédération de Russie a froidement entrepris d’annexer la presqu’île de Crimée.

Autrement dit, de là…

euromaydan-5-panorama

© Genya Savilov/AFP

…à là…

Balaclava-soldiers_2838946b

© AFP/Getty

Ensuite, dans le troisième et dernier tome, Le Roi de soufre — Comme l’orage, les héros poursuivront leur quête, avec toujours en toile de fond les événements en Ukraine.

Ils seront amenés à se rendre d’abord dans le centre-est du pays, où ils découvriront ce que savent, mais cachent ces étranges statues :

этнодон1

Enfin, il leur faudra entrer en Russie pour régler quelques comptes, mais pour y parvenir, ils devront d’abord traverser ça :

rtr43vlt

Sur le plan musical, les ambiances seront également diverses, puisqu’elles iront de choses aussi absurdes que ça…

…à d’autres, tout aussi ukrainiennes, mais un peu plus graves…

…ou encore à ça, quand les héros seront perdus dans la steppe :

Voilà, en gros, un bref aperçu des couleurs et des sons du Roi de soufre. Et, promis, je vous ferai bientôt une présentation du même type pour ce fameux “Lombric” roumain dont je ne vous ai pour l’instant encore rien dit.

Previous

Le retour de la Fiancée noire

Next

Une trilogie bucarestoise

2 Comments

  1. Kalinishka

    On s’inscrit où pour les pré-commandes ? : D

Laisser un commentaire

Powered by WordPress & Theme by Anders Norén